vendredi 21 novembre 2014

ESPRIT DE FAMILLE LE 23 NOVEMBRE

Par Antoine

Esprit de famille sur RCF Reims Ardennes

Nous vous signalons que l'émission ESPRIT DE FAMILLE sur RCF Reims Ardennes (87,9) sera rediffusée ce dimanche 23 novembre. La présidente de l'Udaf s'exprime sur le thème des allocations familiales 

émission de 12 minutes, début à 9 heures

PÉTITION EUROPEENNE CONTRE LA GPA

Par Edouard

Vous aussi, agissez contre le trafic humain en Europe : dites non à la gestation pour autrui !

Soutenez par votre signature la pétition « No Maternity Traffic » pour l’interdiction effective de la GPA dans les 47 pays membres du Conseil de l’Europe.

Parce que les êtres humains ne sont pas des objets, parce qu’ils ne sont ni à donner, ni à louer, ni à vendre, la pétition « No Maternity Trafffic » appelle le Conseil de l’Europe à s’engager pour l’interdiction effective de la gestation pour autrui (GPA).

Du 20 novembre 2014, 25e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, au 8 mars 2015, journée internationale de la femme, tous les citoyens des pays membres du Conseil de l’Europe sont invités à soutenir la pétition No Maternity Traffic sur le site www.nomaternitytraffic.eu

Parce que la GPA exploite des femmes et fait d’enfants l’objet de contrats en vue de leur conception et de leur abandon par leur mère, parce qu’il s’agit d’une forme de traite d’êtres humains, « No Maternity Traffic » est soutenu et relayé par des associations nationales et européennes agissant pour le respect de l’enfance, des femmes, de la dignité et des droits humains, soutiennent et relaient auprès de leurs concitoyens, notamment l’Agence Européenne des Adoptés, l’Appel des professionnels de l’enfance, Alliance VITA, Care for Europe, European Center for law & justice, Fondazione Novae Terrae, La Manif Pour Tous, Human Dignity Watch, U Ime obitelji,...

lundi 17 novembre 2014

DEUX ANS DEJA !

Par Edouard

LA MANIF POUR TOUS: UN MOUVEMENT QUI VA DURER !

Par Edouard in JDD.fr


Manif pour tous : "On a assisté au réveil d’un géant"

INTERVIEW - Collaborateur du Centre d’étude de la vie politique (Cevipol) à l’Université libre de Bruxelles, le politologue Gaël Brustier vient de publier Le Mai 68 conservateur. Que restera-t-il de la Manif pour tous? Il revient sur son analyse du mouvement né de la contestation du mariage pour tous, et réagit aux récentes déclarations de Nicolas Sarkozy sur le sujet.    

Comment analysez-vous la nouvelle position de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous? Que dit cette évolution de l’influence de la manif pour tous sur la droite française?
On a clairement changé d’époque. Il y a quelques années, un grand oral devant Gaylib (l’association des homos de l’UMP) était toujours organisé à l’UMP. Depuis deux ans, un mouvement conservateur, la Manif pour tous (LMPT) a vu le jour dans le pays. Ce mouvement a plusieurs stratégies, l’une d’entre elles est l’engagement au sein de l’UMP à travers "Sens commun". Cette structure est menée par Madeleine Bazin de Jessey, également à l'origine du mouvement des "Veilleurs" (Mouvement d'opposition au mariage pour tous organisant des manifestations immobiles, notamment devant le ministère de la Justice). Nicolas Sarkozy, en quête de voix, a tenté un numéro d’équilibriste proche de la "synthèse hollandaise", en promettant l’abrogation de la loi Taubira tout en s’engageant à maintenir un "mariage homosexuel". Au risque de ne plaire à personne.

dimanche 16 novembre 2014

MANIFESTATIONS ORIGINALES DANS PLUS DE 40 VILLES EN FRANCE DIMANCHE 23 NOVEMBRE !

Par Edouard 


Les associations familiales et La Manif Pour Tous appellent à manifester le 23 novembre dans votre ville !

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site:

SENTINELLES A CHALONS

Par David

Les sentinelles de Châlons fête La Manif Pour Tous

Lundi prochain, nous fêterons le deuxième anniversaire de la première Manif pour tous qui eut lieu à Paris le 17 novembre 2012.

Aussi, comme nous l'avons déjà fait le lundi 30 juin, le lundi 22 septembre et le lundi 20 octobre, nous nous retrouverons en tant que Sentinelles,

lundi 17 novembre, face au Palais de Justice de Châlons, à partir de 18h00 et jusqu'à 19h30.

Ces horaires assez larges vous permettrons d'arriver à l'heure qui vous arrange, même si vous ne restez qu'une demi-heure.
Les Sentinelles (ou Veilleurs debout) se réunissent en silence face aux bâtiments des pouvoirs publics pour dénoncer toutes les atteintes à la dignité humaine que notre société veut nous imposer.
Tous les jours, depuis plus d'un an, des Sentinelles veillent face au Ministère de la Justice, place Vendôme à Paris

Voici le lien vers la page facebook officielle des Sentinelles :


Nous nous retrouverons donc ce lundi 17 novembre, pour une heure et demi de silence absolu, sans textes lus ni chants. Néanmoins, vous pouvez apporter de quoi lire silencieusement.

LE SÉNAT SUPPRIME LA MODULATION DES ALLOCATIONS FAMILIALES

Par Edouard in Le Salon Beige

Le 15 novembre le Sénat a supprimé la modulation des allocations familiales

Le Sénat a supprimé dans la nuit de vendredi à samedi la modulation des allocations familiales pour les revenus élevés votée par l'Assemblée, dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale.

Contre l'avis du gouvernement, les sénateurs ont adopté une série d'amendements de suppression déposés par la majorité de droite (UMP et centristes), mais aussi par des sénateurs de gauche, comme les groupes Communiste, républicain et citoyen (CRC) et écologiste, ou la socialiste Marie-Noëlle Lienemann.

Le texte fera l'objet, le 18 novembre, d'une commission mixte paritaire (CMP, 7 sénateurs, 7 députés) chargée de trouver une version commune aux deux chambres. En cas de désaccord, c'est l'Assemblée, qui devrait rétablir la modulation des allocations, qui aura le dernier mot.

A PROPOS DE SARKOZY ET DE L'ABROGATION DE LA LOI TAUBIRA

Par Edouard in Le Salon Beige

UMP et mariage : ne soyons pas dupes

Suite au meeting de Sens Commun, Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous, déclare:
 « Les propos tenus cet après-midi lors du meeting du mouvement Sens Commun par Nicolas Sarkozy, favori dans la course à la présidence de l’UMP, montrent la plupart des ténors de l’opposition souhaitent son abrogation : de Jean-Christophe Fromentin à Marine Le Pen, en passant par Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez, Hervé Mariton ou Nicolas Sarkozy.

Mais ne soyons pas dupes. Il ne s’agit encore que de déclarations d’intention. Il est donc aujourd’hui de notre responsabilité, comme de celle de l’ensemble des citoyens mobilisés pour la famille, le mariage et la filiation Père-Mère-Enfant de poursuivre notre action jusqu’à l’obtention de l’abrogation de la loi Taubira. Nous sommes actifs et vigilants depuis 2 ans. Nous le restons. Encore un peu de patience pour rétablir les droits de l’enfant ! »

DE LA PRISON POUR LES PARENTS RÉFRACTAIRES AU GENRE

Par Edouard in Enseignants pour l'Enfance

En prison pour avoir dit non aux cours d’éducation sur le "genre"


Cela se passe en Allemagne et c’est le groupe "besorgte Eltern" qui nous en informe.[1] Quand de très jeunes enfants ne vont pas au cours d’éducation sexuelle et de genre, la justice condamne les parents de ces derniers à payer une amende. Si les parents refusent d’honorer celle-ci, les réfractaires risquent alors l’arrestation.
Le 24 octobre 2014, la police a voulu arrêter Madame Martens car sa fille n’était pas allée à l’un de ces cours. Un policier est venu frapper à la porte du domicile familial pour emmener la mère. La voyant tenir un nourrisson dans ses bras, celui-ci a finalement décidé de ne pas intervenir. En Allemagne, les parents touchés par ces affaires vivent dans la peur. Pour se protéger des intrusions policières, ils filment et enregistrent celles-ci. C’est d’ailleurs en voyant la caméra qui le filmait que le policier a décidé de ne pas interpeller Madame Martens.
Bien sûr, on peut penser que ceci n’arrivera jamais en France, pays où le Code de l’Education assure que "l’État garantit le respect de la personnalité de l’enfant et de l’action éducative des familles." Pourtant, l’article 12 de la charte de la laïcité promulguée par Vincent Peillon stipule qu’ "aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme". Quand les cours de genre et de sexualité précoce seront officiels dans nos écoles, aucun élève ne pourra s’y soustraire. Et les parents qui s’y opposeront risqueront-ils alors l’amende ou la prison ?

Notes
[1] http://besorgte-eltern.net
[2] http://french.ruvr.ru/2014_11_07/Allemagne-de-la-prison-pour-une-mere-refusant-des-cours-sur-le-genre-6925/

UN COUP DE POUCE POUR LES ENSEIGNANTS POUR L'ENFANCE

Par Edouard in Enseignants pour l'Enfance


Les "Enseignants pour l’enfance" participent à un manuel d’instruction civique


Les "Enseignants pour l’enfance", en partenariat avec l’association "Objection ! " se lancent dans la publication d’un manuel d’instruction morale et civique.
Intitulée « A l’école de la vie », cette collection est l’adaptation en français de 12 manuels scolaires conçus au Venezuela par une équipe d’universitaires et de spécialistes du développement de l’enfant et de l’adolescent. Mettant en œuvre une pédagogie éprouvée et performante, ce parcours vise à une éducation de la personne humaine dans sa globalité.
Inédit en France, ce projet passe par le financement d’un travail de traduction et d’adaptation à la culture française. 22.000 euros sont nécessaires pour les trois premiers manuels. Aussi pouvez-vous faire des dons en ligne, déductibles d’impôts, en cliquant sur ce lien :

mardi 11 novembre 2014

LES CONSÉQUENCES DE LA LOI TAUBIRA SUR LES ADOPTIONS !

Par Edouard in CPDH
Ces pays qui refusent l’adoption aux couples français
Rédigé par Xavier Laforge le 29 septembre 2014.

La République Démocratique du Congo (RDC) fait partie de ces pays qui jouent la prudence face aux dérives commerciales de l’humain qui s’étendent de jour en jour dans l’Euratlantisme. En septembre 2013, la RDC suspendait unilatéralement toutes les adoptions d’enfants par des couples étrangers. Ce vendredi 26 septembre 2014, un communiqué de Kinshasa prolonge la suspension sans précision de durée.

Le principe de précaution avait été appliqué par la RDC après un vaste scandale survenu aux Etats-Unis, alors qu’un réseau de «familles» avait organisé les échanges d’enfants adoptés via l’Internet. Autrement dit, les personnes ayant adopté un enfant «en première main» et non satisfaites, les offraient sur une sorte de marché du bébé d’occasion, ou bien les échangeaient selon les préférences des uns ou des autres.

A PROPOS DE LA LIGNE AZUR

Par Edouard in Enseignants pour l'enfance
Quel avenir pour la Ligne Azur ?

Interpellé par la Confédération nationale des associations familiales catholiques au sujet de la Ligne Azur, le rapporteur du Conseil d’Etat a donné le 23 septembre 2014 son avis. En soutenant ce site, l’Education nationale aurait selon ce dernier fait preuve de "légèreté". Pour le rapporteur en effet, la Ligne Azur répondrait de manière "critiquable" aux interrogations des jeunes sur leur orientation sexuelle.[1] Du coup, le Conseil d’Etat annule la lettre de Vincent Peillon, datée du 4 janvier 2013 et qui invitait Rectrices et Recteurs à relayer "avec la plus grande énergie" la campagne de communication relative au dispositif. [2]

jeudi 9 octobre 2014

REACTIONS EN CHAINE SUITE AU 5 OCTOBRE 2014

Par Edouard in Le Salon Beige
Le succès reconnu de La Manif Pour Tous

De Philippe Oswald :

"« Ils sont toujours là ! » (La Voix du Nord). Ils « restent mobilisés ! » (La Provence ). C’est « un raz-de-marée rose et bleu » (Le Parisien) : le succès de la sixième Manif pour Tous est salué d’un bout à l’autre de l’Hexagone par tous les médias que l’option partisane n’aveugle pas. La ténacité du mouvement étonne : « Deux ans après avoir émergé, la « Manif pour tous » s’essouffle à peine et s’installe comme un mouvement à la fois récurrent et inclassable. [...] Même Rue 89/le Nouvel Observateur, dans un article aigre, est obligé de reconnaître que « le cortège est plutôt impressionnant pour un dimanche pourri » (c’est oublier qu’à Bordeaux, 30 000 manifestants défilaient sous un radieux soleil d’automne –notre photo).

Venant de gauche encore, l’un des commentaires les plus intelligents est celui fait la veille par Claude Askolovitch sur Itele. Lui ne fait pas dans la dérision ou le mépris, il dit même son « admiration » pour cette constance, et il analyse. Mystère et contradiction, dit-il en substance : 

« Ce sont des gens qui ont perdu, puisque le mariage pour tous est passé, et pourtant ils ont gagné » puisque le gouvernement fait machine arrière sur les mères porteuses, la GPA « définitivement avortée par Manuel Valls ». 

Et de constater le sérieux d’un mouvement qui, avec Ludovine de la Rochère à sa tête, a pris une assise et une structure intellectuelle qui lui manquaient à ses débuts : « Elle est de l’espèce des dirigeants politiques ». « 30% des Français approuvent la Manif pour tous, 50% de l’UMP, ajoute-t-il, ce n’est pas rien ! Avec ça, on peut dans d’autres pays, non seulement influencer mais conquérir. » Conquérir intellectuellement sans pour autant être conquis par la politique-politicienne : les dirigeants de la Manif pour tous mettent en exergue leur volonté de ne pas se laisser manipuler : « Nous sommes libres et irrécupérables », répète à l’envi son porte-parole, Tugdual Derville.

A QUOI CELA SERT-IL DE MANIFESTER?

Par Edouard in Nouvelles de France
Les trompettes de Jéricho versus les sirènes des bobos

Comme après chaque manifestation (et avant aussi du reste), ressurgit la question, lancinante… à quoi ça sert ? La loi est passée, tous des pourris, le système ceci, le système cela, nous sommes des amateurs, il nous manque une tête… Oui ! Trois fois oui tout cela est vrai. Mais, il me vient à l’esprit cet extrait bien connu de Victor Hugo :

« Dans cette diable de Vendée, il faut un général qui soit en même temps un procureur ; il faut ennuyer l’ennemi, lui disputer le moulin, le buisson (…) A cette heure, dans cette armée de paysans, il y a des héros, il n’y a pas de capitaine »

Ennuyer l’ennemi, le tarauder, lui tourner autour, lui faire perdre la tête, l’encercler de toute part, tel est le résultat de la multiplicité et de la diversité des actions qui ont été menées depuis deux ans et que, m’est avis, il faut continuer et intensifier. Plus nous les agacerons de nos veillées, contre lesquelles ils ne peuvent rien, de nos sentinelles, qui les réduisent à l’impuissance, de nos marches paisibles, sur lesquelles ils n’ont aucune prise, plus nous gagnerons du terrain. Oh, pas un terrain militaire, mais un terrain politique, parce que nous sommes en train, petit à petit, de reprendre la main en imposant notre tempo. Manuel Valls s’exprime avant la manifestation, François Hollande prend la Manif pour tous comme illustration de certains de ses propos. Ils sont en train de perdre pied et il n’est pas question de les laisser reprendre leurs esprits. Ce combat, nous pouvons le gagner par KO et faire tomber la forteresse, comme le peuple juif tournant avec ses trompettes autour de Jéricho ! Voilà pourquoi qu’importe qu’il n’y ait pas de capitaines dans notre armée de va-nu-pieds, ce qui compte c’est de tourner autour de la citadelle, non pour être plus forts qu’elle, mais pour qu’elle s’effondre d’elle-même.

« Ce combat est un combat de liberté. Il ne s’agit pas d’imposer notre vérité, mais de faire s’effondrer le mensonge. »

5 OCTOBRE 2014: ANALYSE DE TUGDUAL DERVILLE

Par Edouard in Le Salon Beige
La posture politique de La Manif Pour Tous

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA et l’un des porte-parole de La Manif pour tous, analyse la réussite des grandes marches parisiennes et bordelaises du dimanche 5 octobre 2014. Extraits :

"La question de fond que nous posions depuis octobre 2012 est désormais placée au centre du débat politique, et pour longtemps. C’est un immense résultat. 
Nous avons mis la France devant le choix anthropologique qui constitue l’enjeu de société majeur de notre temps : au-delà de la loi Taubira et de ses conséquences que nous contestons toujours, il s’agit de savoir si la procréation humaine doit obéir aux lois d’un marché ultralibéral mondialisé, ou si l’intérêt de l’enfant nécessite la préservation de la famille, écosystème de base de toute société, et de l’enfant contre toute marchandisation.

Grâce à la ténacité paisible de nos manifestants, ce débat est enfin reconnu comme sérieux au sein de chaque grande famille politique. Ces derniers temps, plusieurs prises de position et appels au gouvernement émanant de la gauche, de mouvements féministes et même d’écologistes comme José Bové, ont finalement légitimé notre dénonciation de la marchandisation du corps. [...]

lundi 29 septembre 2014

L’ÉTRANGE DÉCLARATION DE GUERRE A LA FAMILLE...

Par Edouard in Boulevard Voltaire

Congé parental : quand le gouvernement déterre la hache de guerre…


Décidément, il semble écrit que ce gouvernement ne partira pas avant d'avoir achevé son œuvre. Grande braderie du côté de la famille, tout doit disparaître.   

Réduction des deux tiers de la prime naissance à partir du deuxième enfant. Au motif que les jeunes parents n’en auraient pas besoin… puisqu’ils sont déjà équipés, pardi ! Ont déjà le lit à barreaux et la chaise haute ! Il est vrai que le 2e, le 3e enfant coûtent si peu : une voiture, un logement à changer sont peanuts à côté d’une table à langer.

Puis restait ce congé parental, comme un archaïsme. Une allocation fossile, témoin d’une ère paléolithique qui considérait légitime qu’une mère puisse avoir envie d’arrêter de travailler un temps, pour voir grandir ses enfants, une allocation relique, témoin d’une politique familiale antédiluvienne qui entendait soutenir la natalité, dans toutes les couches de la société, sans conditions de ressources. Un arsenal qui semble pourtant avoir fait ses preuves, puisque s’il reste un dernier indicateur au vert dans notre pays, c’est le taux de fécondité.

Quand, dans une immense usine en panne, il reste dans un coin un moteur qui fonctionne, on évite d’aller faire sur celui-ci des réglages hasardeux. Mais non, on l’a dit, il faut tout liquider.

Le congé parental sera, semble-t-il, diminué de moitié pour les mères. De trois ans, il passera à 18 mois. Les 18 mois restants pourront, eux, être pris par le père. Cela participerait de « l’égalité homme-femme ». La ficelle est grosse. Si grosse que même Le Parisien l’a vue : « Le gouvernement table, en effet, sur le fait que les hommes seront peu nombreux à faire valoir ce droit […] ce jeu de passe-passe pourrait rapporter entre 300 et 400 millions d’euros […] et en jouant la carte de l’égalité et non la réduction pure et simple d’un droit, le gouvernement espère éviter les cris d’orfraie des associations familiales. »

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, et Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargé de la Famille, y travaillent de concert. Pour faire le sale boulot, deux femmes. 
Vous noterez que tout en pointe qu’il se présente en matière d’égalité des sexes, ce gouvernement ne désigne jamais, aux affaires familiales, aucun homme. 
Ses grosses paluches de fossoyeur seraient par trop voyantes. Tandis qu’avec leurs blanches mains… les deux affables douairières s’y entendent pour matraquer leurs jeunes « sœurs », et leur faire les poches en les prenant pour des quiches. Par deux fois.

APPEL DU SIEL A MANIFESTER LE 5 OCTOBRE

Par Edouard in Le Salon Beige

La dénaturation du mariage ouvre la voie à une industrie de la procréation

Communiqué de Paul-Marie Coûteaux :

"Le SIEL se joint aux nombreuses associations et personnalités qui, aux côtés de la « Manif pour Tous », appellent les Français à se mobiliser pour l'abrogation de la loi Taubira, adoptée l'an dernier dans des conditions contestables et malgré une mobilisation populaire sans précédent. Semblable mobilisation est plus impérative que jamais tandis que nos plus hautes instances judiciaires reconnaissent l'adoption en France d'enfants étrangers issus d’une « procréation médicalement assistée », et que la « gestation pour autrui » pourrait connaître par le même biais la même reconnaissance.

Apparaît ainsi au grand jour l'enjeu réel du mariage homosexuel, dont le SIEL avait très tôt annoncé qu'il ne posait pas tant la question de la relation homosexuelle qu'il n'ouvrait, avec l'abandon de la loi naturelle, la perspective de la vente et l'achat d’enfants. Comme en tous lieux où fut institué le mariage homosexuel, la généralisation de la PMA et de la GPA ouvre la voie à une véritable industrie de la procréation artificielle et de la commercialisation de l’enfant : il n’est pas une victoire de la liberté une victoire de la marchandise, qui conquiert ainsi le dernier territoire qui lui restait interdit, l’enfant, l’être humain et finalement l’être lui même.

C’est bien à un « changement de civilisation » que nous assistons, comme l’avait dit Madame le Ministre de la Justice : mais ce changement est de plus grande ampleur que les nigauds l'ont cru, car la commercialisation de l’être, faisant écho aux récents développements des techniques génétiques, engage notre monde sur des voies toutes nouvelles où l'être humain devient à son tour un objet commercialisable. Certes, c’est la conception chrétienne de l’homme qui est ainsi engloutie, mais aussi tout l’héritage de l’humanisme européen.

Le SIEL appelle ses membres et sympathisants non seulement à se joindre à la MPT du 5 octobre mais aussi à concourir aux dispositifs qui permettront de lui donner l'ampleur qu'elle mérite : toutes nos forces doivent être mobilisées pour que nous n’atteignons pas le point après lequel notre civilisation basculera dans cette absence de valeurs sacrées qui se nomme, en langue française, la barbarie."

GPA: L'AVENIR DE L'EUROPE EST EN MARCHE !

Par Edouard in Le Figaro

GPA : 2 cardinaux encouragent La Manif Pour Tous

Dans Le Figaro, les cardinaux Angelo Scola (Milan) et Christoph Schönborn (Vienne) encouragent les Français à combattre la gestation pour autrui :

S"Il y a cent ans, notre continent s'embourbait dans la guerre, entraînant derrière lui le monde dans un conflit dont il n'a pas fini de mesurer les conséquences.

La guerre de 1914-1918 posait, de façon tragique et nouvelle, la question de la valeur de la vie humaine: combien d'hommes et de femmes allaient payer le prix du sang? Combien de familles pleurèrent un fils, un père, un frère, un ami qui ne reviendrait pas? Combien de parents sans enfants et combien d'enfants sans parents? C'est toute la famille européenne qui était endeuillée.

Aujourd'hui, de nouvelles menaces pèsent sur notre continent. Elles posent la même question de la valeur de la vie humaine, en des termes différents. Dans notre économie libérale, le marché ne peut pas devenir l'ultime norme, le besoin n'est pas l'unique boussole, et l'homme ne doit pas se transformer en variable d'ajustement entre l'offre et la demande.

Dans différents pays d'Europe, des lois ou des réglementations autorisent désormais la gestation pour autrui (GPA). Nous y voyons une double atteinte à la dignité humaine, contre les enfants d'une part, condamnés «à être en fait orphelins de leurs parents vivants» pour reprendre l'expression de Jean-Paul II dans sa Lettre aux familles, et contre les mères, dont le corps se trouve chosifié, instrumentalisé, loué.

Si l'on s'inquiète de la décision récente de la Cour européenne des droits de l'homme d'instaurer des filiations fictives, il faut saluer sur cette question la réaction tonique, créative, jeune et durable de la France. La France a eu le courage de dire non. Le président de la République française lui-même s'est engagé contre la GPA.

dimanche 28 septembre 2014

GPA/PMA: LE DETOURNEMENT LEGAL DE LA LOI

Par Michel in CPDH

« Une GPA acceptable pour tous »

C’est par cette proposition que se termine l’interview donnée par Elisabeth Badinter à l’hebdomadaire Le Point, le 25 septembre dernier. C’est la réponse de la philosophe à la question que lui posait le journaliste : « le marché procréatif, aujourd’hui, c’est une demande de riches et une offre de pauvres. La personnalité de gauche que vous êtes n’en est-elle pas choquée ? ».

Si bien sûr ! La solution serait donc de rendre acceptable ce qui ne semblait même pas envisageable il y a quelques années. Et si la Gestation Par Autrui était une mauvaise réponse à de vrais problèmes de stérilité ? Car après tout, il ne s’agit pas de nier des souffrances ou de ne pas entendre de légitimes désirs. Mais il ne s’agit pas non plus d’accepter une marche effrénée vers une nouvelle marchandisation de l’être humain (homme, femme ou enfant). 

De même, le 23 septembre 2014, en autorisant l’adoption, dans un couple de femmes, des enfants qui sont nés après Procréation Médicalement Assistée effectuée à l’étranger (parce qu’interdite en France), la cour de cassation conduit notre pays dans une nouvelle étape que résume ainsi Christiane Taubira, notre Garde des Sceaux : « L’adoption est désormais clairement ouverte, sous toutes ses formes, à tous les couples mariés conformément à la loi du 17 mai 2013".

jeudi 25 septembre 2014

PMA-ADOPTION: RÉACTION D'ALLIANCE VITA

Par Edouard in Alliance Vita
PMA adoption : VITA dénonce l’injustice faite aux enfants

Tugdual Derville, Délégué général d’Alliance VITA, réagit à l’arrêt de la Cour de cassation qui légitime l’adoption plénière d’enfants par l’épouse d’une femme l’ayant obtenu à l’étranger par procréation artificielle avec donneur anonyme (PMA).

« Cette décision est dans la logique de ce que nous avions expliqué à propos de la loi Taubira : les premiers enfants adoptés en vertu de cette loi ont été conçus artificiellement à l’étranger et ainsi délibérément privés de père.
Le gouvernement français a renoncé à protéger les enfants de ce mode de procréation qui les ampute de la moitié de leur patrimoine GÉNÉALOGIQUE, qui les déracine d’une partie de leur culture d’origine et qui les force à entrer dans un dispositif familial privé de l’altérité homme-femme à la source de tout engendrement.
Une démocratie qui s’avoue incapable de protéger ses membres les plus faibles, les enfants, de ceux qui transgressent ouvertement ses propres lois perd à la fois sa crédibilité et son âme. Comment la Cour de cassation ose-t-elle invoquer l’intérêt supérieur de l’enfant pour justifier l’adoption, alors que cet intérêt a été piétiné ouvertement par la PMA hors frontières ?
Derrière cette décision se profilent des conséquences en cascade très douloureuses pour de nombreux enfants :

Désormais, être un enfant adopté sera synonyme, en des proportions croissantes, d’une privation de père ; c’est une grave discrimination.

mardi 23 septembre 2014

CONDAMNATION UNILATERALE DE LA DECISION DE JUSTICE SUR LA PMA

Par Edouard in Le Salon Beige


PMA et adoption : une injustice pour les enfants

Suite à la décision de la Cour de cassation, les réactions s'enchaînent.
"Cette décision est dans la logique de ce que nous avions expliqué à propos de la loi Taubira : les premiers enfants adoptés en vertu de cette loi ont été conçus artificiellement à l’étranger et ainsi délibérément privés de père. [...]"
"Cette matérialisation de l’enfant en gestation a permis de développer des pratiques de fabrication, de sélection, d’élimination, de vente et de troc d’enfants. Il est donc logique que l’embryon, devenu un objet disponible, puisse être aujourd’hui privé de père avec la PMA et demain privé de mère avec la GPA."
  • L’Agence Européenne des adoptés estime que l’adoption sert aujourd’hui à régulariser des enfants fabriqués délibérément  sans père !
« Non seulement on n’a pas écouté les adoptés pendant les débats mais il parait que cela ne devait rien changer cette loi Taubira ! Or, aujourd’hui il parait normal de fabriquer à l’étranger des enfants sans père pour les faire adopter ! C’est un véritable droit à l’enfant qui s’instaure !

PMA: LA JUSTICE VALIDE L'IMPENSABLE !

Par Edouard

Tous nés d’un homme et d’une femme

Paris le 23 septembre 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE


La PMA pour les couples de femmes, c’est fait !
La Manif Pour Tous dénonce une pratique contraire à l’intérêt supérieur de l’enfant qui se voit ainsi délibérément privé de son père

RDV à Paris et Bordeaux le 5 octobre pour dire NON aux conséquences de la loi Taubira : PMA pour les couples de femme et GPA – Mères porteuses


L’avis rendu public ce matin par la Cour de Cassation estime que le recours à la PMA à l’étranger, par insémination artificielle avec donneur anonyme, « ne fait pas obstacle à ce que l’épouse de la mère puisse adopter l’enfant ainsi conçu ».

« S’il n’est que consultatif, cet avis lève l’interdiction pour un couple de femmes d’avoir recours à la PMA (Assistance Médicale à la Procréation), dès lors que l’insémination a lieu en dehors de nos frontières » déplore Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « La justice confirme ainsi son encouragement à contourner la législation française. C’est hallucinant ! La PMA pour les couples de femmes aboutit à fabriquer volontairement un orphelin de père : est-ce cela le progrès ? La réponse est non » poursuit-elle en invitant les Français à se mobiliser dans la rue le 5 octobre prochain à Paris et Bordeaux pour dire non aux conséquences de la loi Taubira : la PMA pour les couples de femmes et la légalisation de la GPA – Gestation Pour Autrui, c’est à dire les mères porteuses.

dimanche 21 septembre 2014

GENDER: QUESTION DE JACQUES BOMPARD A CHRISTIANE TAUBIRA

Par Edouard in Le Salon Beige

Le député du Vaucluse a interrogé le Garde des Sceaux :

"M. Jacques Bompard attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la confusion malsaine opérée par le gouvernement entre la mixité des sexes et l'identité de genre. 

En effet, la lettre n°30 de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse développe largement le rôle positif de la mixité dans la protection judiciaire de la jeunesse : l'impact de la mixité fille/garçon serait très positif en termes de socialisation et de dynamique de groupe ; la présence de filles permettrait notamment d'apaiser le climat et d'ouvrir la discussion. Toutefois, il apparait simultanément dans ce document de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse que la déconstruction des « stéréotypes de genre » est une mission attribuée aux équipes éducatives chargées de l'insertion des mineurs. 

PARENTS, NE LÂCHEZ RIEN, L'EDUCATION NATIONALE S'OCCUPE DE VOS ENFANTS !

Par Edouard in Boulevard Voltaire

Quand l’académie de Nantes cache aux parents ce qui est enseigné à leurs enfants…

« Il est impératif que les phases de découverte aient lieu en classe et que les albums ne soient pas empruntés pour être emmenés à la maison. »   

L’histoire fait grand bruit. Empruntant un circuit désormais bien connu depuis « Tous à poil », « Papa porte une robe » et quelques autres joyeusetés du même ordre.

À l’origine, quelques parents vigilants, diffusant l’information via les réseaux sociaux, relayés par une de ces AFP alternatives du Net à l’audience en plein essor – en l’occurrence Le Salon beige – et reprise enfin par une « grande presse » plus à l’affût que les autres, ici Direct Matin. Et selon le « gratuit », l’académie de Nantes serait dans ses petits souliers. En catimini, elle a retiré mardi matin une fiche pédagogique de son site, déclarant « archivée » la notice correspondante. Sauf que depuis l’avènement d’Internet et des captures d’écran, la politique du « ni vu ni connu » est devenue très compliquée. Et venir gommer subrepticement sur la pointe des pieds, loin d’arranger les choses, revient au contraire à signer le forfait.

De quoi s’agit-il ? D’un livre pour enfants intitulé « Que font les petits garçons ? », recommandé par l’espace pédagogique de l’académie de Nantes pour les classes de CE2, CM1 et CM2, avec cette mention expresse à l’attention des professeurs : « Il est impératif que les phases de découverte aient lieu en classe et que les albums ne soient pas empruntés pour être emmenés à la maison. Les réactions très négatives de certains adultes à l’égard du livre pourraient compromettre son exploitation. »

LA THÉORIE DU GENRE N'EXISTE PAS !

Par Edouard in Enseignants pour l'enfance

"Vive le Genre"

"Vive le Genre" est le thème d’une des deux journées d’un colloque qui se tiendra les 6 et 13 octobre à l’Université Paris Diderot. Organisé par l’Institut Emilie du Chatelet, ce dernier se donne l’objectif qui suit : "mettre en valeur les offensives pour l’égalité, notamment en faveur des études de genre, particulièrement attaquées depuis 2011". Il est vrai que réduire des "études" à l’infâme nom de "théorie" relève de l’attaque la plus violente, la plus cruelle et la plus inouïe. Alors, pour tous ceux qui veulent poursuivre l’estocade, rendez-vous au lien suivant : 

http://www.institutemilieduchatelet.org/assise-detail?id=238

TOUS A PARIS LE 5 OCTOBRE !


mardi 16 septembre 2014

UE LMPT 2: ENTRETIEN AVEC LUDOVINE


Par Edouard in Boulevard Voltaire

Entretien avec Ludovine de La Rochère

« Le plus difficile est de poursuivre, mais c’est indispensable »

Le 14 septembre 2014

Propos recueillis par Charlotte d’Ornellas.

Ce week-end, la Manif pour tous tenait sa deuxième Université d’été à Palavas-les-Flots sur le thème de la manifestation nationale du 5 octobre prochain : « Genre, PMA, GPA, le changement de civilisation, c’est toujours maintenant ! »

Quels étaient les objectifs fixés pour cette deuxième Université d’été ?

Le but premier est de se former et de mettre à jour les connaissances déjà acquises, mais c’est aussi l’occasion pour les sympathisants et les bénévoles de se retrouver.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons choisi un camping à Palavas-les-Flots, pour aller à notre tour vers les sympathisants du sud de la France qui sont venus tant de fois à Paris et de se rapprocher des jeunes par un cadre peu conventionnel !


Vous consacrez beaucoup d’énergie à la formation, donc. Que deviendront ces gens formés ?

Le combat que nous menons nécessite une formation rigoureuse, la question du genre est complexe et ne peut supporter l’approximation. Si nous ne faisons pas cet effort-là, nous perdrons en crédibilité et il nous sera impossible de gagner.
Les personnes formées sont amenées, ensuite, à prendre des responsabilités dans cette société et le combat n’est pas d’abord législatif : il est culturel, social, spirituel…
Mais il faut également maîtriser les modes d’action, il est important de savoir gérer un projet, d’avoir une bonne connaissance des institutions européennes… Deux jours ne suffisent pas à devenir compétent sur tous les modes d’action mais nous commençons toujours par le plus nécessaire.

Vous avez récemment réagi aux propos prêtés à Nicolas Sarkozy. Comment la Manif pour tous compte-t-elle peser politiquement ?


samedi 13 septembre 2014

MANIFESTATION DU 5 OCTOBRE 2014

Par Edouard

Dimanche 5 octobre, La Manif Pour Tous et l’ensemble de ses partenaires invitent tous les Français à avertir le Président de la République et son gouvernement : l’actuelle tentative de déconstruction des identités sexuelles Homme-Femme, du lien Père-Mère-Enfant et la familiphobie doivent cesser !

Pourquoi manifester ? Parce qu'il est URGENT d'agir avant que ce gouvernement n'impose ce que les français refusent !
En effet, le risque est grand de faire un "forcing sociétal" là ou le redressement économique a échoué,
 le risque est grand de "vider les soutes idéologiques" avant la grande débâcle électorale éminemment annoncée, enfin le risque est grand de vouloir satisfaire les groupes de pressions pour maintenir à flots le changement de civilisation  espéré.

C'EST AUSSI UN MOMENT PRIVILÉGIE POUR INTERPELLER CEUX QUI POURRAIENT CONSTITUER LES PROCHAINS GOUVERNEMENTS ET QUI HÉSITENT ENCORE A RETIRER LA LOI TAUBIRA !

DONNONS-LEUR DU COURAGE !

NOUS DEVONS MONTRER QUE NOUS NE LÂCHONS RIEN ET QUE NOUS NE LÂCHERONS RIEN !

TOUS A PARIS LE 5 OCTOBRE !

Pour ceux qui ne peuvent se rendre à Paris par leurs propres moyens, nous organisons des cars aux départs de Reims, Epernay et Chalons, rendez-vous sur la page Manifestation du 5 octobre 2014 de ce blog.

Des tracts et des affiches sont disponibles pour vous, contactez REMI au 06 03 16 14 81 et inondez vos quartiers, vos villages, vos proches de cette information essentielle!
Des formulaires d'inscription au départ en car de Reims seront également déposés à la maison St Sixte.

Cette manifestation est l'occasion de marteler ce que nous exigeons :
le retrait de la loi Taubira
L'annulation de la circulaire GPA/Taubira
L'interdiction de l'Assistance Médicale à la Procréation (PMA) pour les couples de femmes et les célibataires
L'abandon de l'enseignement du genre à l'école (ni ABCD, ni malette pédagogique, ni plan pseudo-égalité)
L'arrêt du matraquage fiscal des familles
L'abandon de la réduction du congé parental

Il  est temps de mettre un terme aux innombrables attaques contre la famille.

vendredi 12 septembre 2014

LE GENDER DENONCE DES SON ORIGINE PAR LE PAPE

Par Edouard in Le Salon Beige
L'idéologie du gender existe-t-elle ?

Certains catholiques (ici et là), trompés par la propagande des idéologues, en viennent à croire, comme Najat Vallaud-Belkacem, qu'il n'existe pas de théorie du genre mais des théories du genre. Sur la distinction entre la bonne théorie du genre et la mauvaise, je vous renvoie au sketch des Inconnus sur les chasseurs...

Disons le tout net : nous récusons le terme de théorie à ce qui n'est qu'une idéologie. Parler de théorie c'est donner une once de légitimité à un système pervers.

Sur ce sujet, il est utile de lire et relire ce qu'enseigne l'Eglise depuis assez longtemps, soit avant que nous prenions conscience de l'existence et de la nocivité de cette idéologie. Paru en juin 2005, le Lexique des termes ambigus et controversés sur la famille, la vie et les questions éthiques élaboré par le Conseil Pontifical pour la famille conserve toute sa pertinence aujourd’hui, notamment pour évoquer la question du Gender. Ouvrez-le de la page 559 à la page 594 : vous aurez ainsi exploré dans un détail tout à fait suffisant l’idéologie du Gender, que le Lexique explicite au long de trois articles complémentaires. Et si vous ne l’avez pas, rien n’empêche de se le procurer.

Sur la question du Gender, Oscar Alzamora Revoredo (1929-1999), religieux marianiste et évêque péruvien, écrivait notamment en introduction du thème :

mercredi 10 septembre 2014

GPA: LA GAUCHE EST DIVISEE

Par Edouard in Le Salon Beige
La GPA divise la gauche

Lu sur Médias-Presse-Infos :

"La gestation pour autrui (GPA) ? Le gouvernement vous a pourtant répété qu’il n’en serait pas question, que ce n’était pas à l’ordre du jour. Il n’empêche que tout le monde en débat, y compris au sein même de la gauche au pouvoir.
D’un côté, il y a ceux qui ont déjà, à un moment ou l’autre, pris position publique en faveur de la GPA : Pierre Bergé, bien sûr, grand financier de la gauche, mais aussi Najat Vallaud-Belkacem, Aurélie Filipetti, Alain Vidalies,…
En face, ils sont de plus en plus nombreux à s’exprimer, preuve que le sujet est bien d’actualité. En juillet, ils ont signé un appel dans Libération. On y retrouvait Lionel Jospin (ancien premier ministre), Jacques Delors (ex-président de la Commission européenne), Bernard Poignant (conseiller du président), Yvette Roudy (ancien ministre),… Depuis, les déclarations se multiplient.
« Il ne faut pas reculer d’un millimètre dans ce combat contre la marchandisation du corps. On ne peut pas acheter le ventre d’une femme et un enfant. Reconnaître les enfants nés d’une mère porteuse à l’état civil, c’est dire que cet achat est acceptable.  » (Marie-Georges Buffet, député Gauche Démocrate et Républicaine).

GENDER, MANIPULATION D'ENSEIGNANTS

Par Edouard in Le Salon Beige

Colloque sur le GENDER à LYON: témoignage

Un sympathisant du collectif « Stop Gender » a assisté à une demi journée du colloque sur le gender à Lyon. Extrait de son témoignage 
"Une femme, professeur d’histoire-géographie, expliquait comment elle avait lancé dans le cadre de son master un "projet égalité filles/garçons" dans trois classes "pilotes" d’un collège lyonnais. Au programme de ce projet, deux activités particulières : la participation au "Printemps de la jupe et du respect" et une sortie au Musée des Beaux Arts de Lyon. L’intervenante a ensuite présenté la copie d’une lettre qu’elle avait reçue de parents d’élèves annonçant que leur enfant ne participerait pas à ces événements, car ils considéraient que l’instruction était le rôle de l’école et l’éducation le leur. Intervenants et assistance semblaient s’accorder sur l’aspect scandaleux de cette lettre. L’intervenante a précisé que les élèves "ne savaient pas qu’ils faisaient partie d’un projet, ce qui nous a laissé de la liberté par rapport aux parents". À la question de ma camarade sur la limite du rôle de l’école, personne ne semblait en mesure de répondre : "C’est une question très intéressante mais très complexe, nous n’avons malheureusement pas le temps d’y répondre". À la fin de l’intervention, une adjointe au Recteur chargée de l’égalité a demandé la parole. Oubliant l’aspect douteux d’un projet dont les parents d’élèves n’étaient pas informés, elle en a fait les louanges et a promis d’appuyer les résultats de ce projet universitaire.

[...] Enfin, au cours de tous ces débats, j’ai compris que les promoteurs du gender s’apprêtaient, pour parvenir à leurs fins, à changer de vocabulaire. 
Dans l’éducation nationale, a assuré l’un d’eux, jusque là "on parlait de genre, mais avec ces histoires on a décidé de parler d’égalité".

mardi 9 septembre 2014

A REIMS, LES VEILLEURS OCCUPENT A NOUVEAU LA PLACE ROYALE

Par Eric


Depuis quelques semaines les veilleurs de Reims ont repris possession de la place Royale pour écouter presque religieusement des textes philosophiques. Admirables de ténacité, toujours fidèles, ils étaient une bonne quarantaine ce soir encore.

Rejoignez-les chaque mardi soir place Royale à REIMS de 20H30 à 21H00. 

dimanche 31 août 2014

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE: LE RETOUR DES DOCTRINAIRES

Par Edouard in Enseignants pour l'enfance
Le retour des doctrinaires
mercredi 27 août 2014, par oleg

La nomination de Madame Najat Vallaud-Belkacem au poste de Ministre de l’Education nationale n’est pas une bonne nouvelle. Benoît Hamon, son prédécesseur à ce poste, avait prudemment retiré les "ABCD de l’égalité", programme mettant en oeuvre une véritable pédagogie du gender. L’arrivée de la passionaria des équivalences et de l’indistinction à la rue de Grenelle n’augure rien de bon pour les mois à venir.

La nouvelle Ministre en effet s’était imposée, dans ses rangs comme sur le devant de la scène, en véritable apôtre du genre. A ce sujet, elle déclarait en août 2011 que "la théorie du genre" avait "pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets." [1] Pourtant, après des débats houleux portés à l’Assemblée et sur le parvis des écoles, notre fervente prosélyte ne manquait pas de reculer jusqu’à l’apostasie et précisait, en juin 2013 : "La théorie du genre n’existe pas, ça n’existe pas. En tous cas, je ne l’ai jamais rencontrée." [2] Versatile, pragmatique et fiévreuse, Najat Vallaud-Belkacem montrait là son vrai visage, que cache mal la coupe impeccable de ses tailleurs colorés, et qui est celui d’une idéologue farouche, prête à tous les subterfuges pour parvenir à ses fins.

COMMUNIQUE DE PRESSE VALLS II

Par Edouard



Tous nés d'un homme et d'une femme

Paris, le 26 août 2014
  
COMMUNIQUE DE PRESSE
  
Gouvernement Valls 2 :
La Manif Pour Tous dénonce des provocations et craint de nouvelles menaces pour les familles


La nomination de Najat Vallaud Belkacem au Ministère de l’Education Nationale est une véritable provocation. La nouvelle ministre est en effet à l’origine des très controversés « ABCD de l’Egalité » devenu « Plan égalité » qui sous couvert d’égalité entre fille et garçon contribue en réalité à prôner l’indifférenciation des sexes et à diffuser l’idéologie du genre à l’école. A peine la rumeur arrivée sur les plateaux de télévisions, de nombreux commentateurs ont évoqué cette « provocation ». Porte-parole du Parti Socialiste, Carlos Da Silva s’est empressé de nier l’existence de la théorie du genre !

INFO MANIF AU DEPART DE LA MARNE

Par Edouard

Manifestation à Paris le 5 octobre

Bientôt sur ce blog toutes les informations sur la participation de la Marne à la manifestation parisienne du 5 octobre 2014.

Réservez cette date et dès à présent n'hésitez pas à nous contacter!

NON NOUS NE LÂCHERONS RIEN!

PLAN D'ACTION POUR L'EGALITE ENTRE LES FILLES ET LES GARCONS

Par Edouard in Le Salon Beige
Le "Plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons"

Décryptage :

"La nouvelle est venue sous forme de communiqué de presse le 30 juin. L’ABCD de l’égalité était retiré au profit d’un "Plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons". Pâle succédané de son illustre prédécesseur pour les uns, amplification d’un endoctrinement de masse pour les autres, le projet a, dès ses prémices, suscité la polémique. Peu pourtant ont pris la peine d’analyser les tenants et les aboutissants de ce nouveau dispositif. Les lignes qui suivent, s’appuyant sur les informations laissées par le Ministère de l’Education Nationale, essaient d’entrevoir ce qui attend sur ce point les élèves à l’occasion de la prochaine année scolaire.

Une extension de la formation à l’égalité

La rue de Grenelle l’annonce fièrement, ce "plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons" est un "plan d’action ambitieux". En effet, un tableau comparant les objectifs de l’ABCD de l’égalité à ceux de cette nouvelle entreprise est éloquent sur ce point : "avant", assure le document, il n’y avait que "10 académies" concernées par la formation, "maintenant", "toutes" le sont. De même, si l’ABCD ciblait le public des élèves du "premier degré", le dispositif mis en oeuvre s’appliquera au public du "premier degré (maternelle et élémentaire) et second degré". On le voit donc, le Ministère est passé du stade de l’expérimentation à celui de la généralisation : autocrate en ses directives, Monsieur Hamon procède à une nationalisation de l’égalité qui s’appuie sur une stratégie de la planification.

CATHERINE DOLTO: LA GPA N'EST PAS SANS TRACE!

Par Edouard in Le Salon Beige

Location d'utérus : Catherine Dolto tire la sonnette d'alarme

Catherine Dolto, pédiatre et spécialiste de la relation mère-foetus, répond au Télégramme :

"On évoque souvent la situation des mères porteuses, l'aspect contestable de la transaction commerciale, mais rarement les conséquences pour l'enfant. Sur quoi vous basez-vous pour recentrer le débat ?

Sur 30 ans d'expérience clinique en tant qu'haptothérapeute, c'est-à-dire une personne qui accompagne les grossesses en organisant la rencontre entre les parents et l'enfant avant la naissance (...). Je suis très surprise que, dans ce débat, personne ne se pose la question du vécu de l'enfant. La GPA ne peut pas être sans trace, non seulement pour l'enfant mais aussi pour sa descendance (...). L'importance du début de la vie ne fait plus débat. Comment un enfant se construit-il dans le ventre d'une mère qui doit, au terme d'un contrat, s'en séparer ?

Pourtant cet enfant est lié à la mère porteuse...

Qu'on le veuille au non, cet enfant est en lien permanent avec elle. Il partage sa vie (...). Le foetus guette tout ce qui fait signe. Il est beaucoup plus poreux qu'on le croit au monde extérieur. (...) Cela laisse des traces très profondes. L'enfant in utero se prépare à entrer dans le monde de sa mère.

Et cette relation s'arrête brutalement... 

Le bébé perçoit ce que sa mère perçoit. Cette mère porteuse est essentielle à son stade de développement. Elle est sa planète d'origine. C'est son être même qui s'est construit dans cette relation à cette femme. Et là, on l'oblige à faire un saut héroïque dans le vide, quand arrive la réalisation de ce contrat, la livraison de cet enfant."

mercredi 6 août 2014

MANIFESTATION DU 5 OCTOBRE

Par Edouard

THEORIE DU GENRE: VUE QUEBECOISE

Par Edouard in Figarovox

Théorie du genre : le fantasme toxique de l'autoengendrement


FIGAROVOX/CHRONIQUE - Chaque semaine, Mathieu Bock-Côté analyse, pour FigaroVox, l'actualité vue du Québec. Cette semaine, il analyse les fondements idéologiques de la théorie du genre, qui sévit aussi de l'autre coté de l'Atlantique.

On s'en souvient, au mois de mai 2014, un étrange appel était lancé aux étudiants d'un lycée nantais. Pour lutter contre les stéréotypes sexistes, les garçons étaient invités à porter la jupe. Quelques semaines plus tard, dans une école secondaire montréalaise, on assistait à un exercice semblable, et pour les mêmes raisons. On suggérait aux garçons de s'habiller en filles, et aux filles, en garçons. Simple coïncidence, évidemment, mais révélatrice de l'esprit du temps, qui pousse l'école à se convertir à la théorie du genre, comme s'il s'agissait du nouveau vecteur indispensable à la promotion d'une société vraiment égalitaire. Il faut dire qu'en l'espace de quelques mois, au Québec, cette théorie s'est installée dans le paysage médiatique. 

Son objectif? La déconstruction des représentations généralement admises du masculin et du féminin, même les plus anodines, dans la mesure où elles normaliseraient un système social discriminatoire.

mardi 5 août 2014

MANIFESTATION NATIONALE A PARIS LE 5 OCTOBRE 2014

Par Edouard

Tous nés d’un homme et d’une femme

Paris, le 5 août 2014


COMMUNIQUE DE PRESSE


Parce que l’exploitation de la femme est intolérable
Parce que l’enfant n’est pas un objet
Parce que tous les enfants ont besoin d’un père et d’une mère

La Manif Pour Tous appelle à manifester
contre la circulaire GPA/Taubira
dimanche 5 octobre à Paris et Bordeaux


L’abandon d’un enfant handicapé par des parents-clients australiens l’ayant commandé à une mère porteuse a ému le monde entier. La mobilisation est urgente pour faire cesser cette nouvelle traite humaine en plein essor, encouragé pour les Français par la circulaire GPA/Taubira. Celle-ci doit être retirée de toute urgence et la France doit lutter contre le business de la GPA au niveau international.C’était évident et nous l’avions annoncé : après la loi Taubira autorisant le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe, l’étape suivante est là avec la GPA (mères porteuses, pratique conduisant à l’asservissement des femmes et à la marchandisation des enfants), la PMA pour les couples de femmes (qui revient à concevoir des enfants orphelins de pères), l’idéologie du genre à l’école, qui considère les élèves comme des êtres neutres et interchangeables… De tout cela, nous ne voulons pas, ni en France, ni ailleurs !

« Depuis l’adoption de la loi Taubira, une centaine de bébés ont été fabriqués par GPA - Grossesse Par Autrui (c’est à dire par le recours à une mère porteuse) à l’étranger pour des Français, s’indigne Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. De fait, l’essor de cette pratique se poursuivra tant que la France ne met pas en place des moyens dissuasifs. Or c’est tout le contraire qui se passe avec la circulaire GPA/Taubira, avec laquelle la Ministre de la « Justice » encourage de fait l’asservissement des femmes et la marchandisation des enfants. Cette gigantesque hypocrisie doit cesser. Nous serons donc à nouveau dans la rue à Paris et à Bordeaux dimanche 5 octobre pour réclamer le retrait de cette circulaire » poursuit-elle.

INSCRIPTIONS A L'UNIVERSITE D'ETE DE LMPT

Par Edouard

Inscriptions pour l'université d'été LMPT à PALAVAS LES FLOTS

Les inscriptions pour notre deuxième Université d'été sont ouvertes !
 
L'inscription comprend la totalité du séjour: hébergement en bungalow, trois repas complets par un traiteur, accès aux deux parcs aquatiques, à la plage privée, aux séances plénières, aux ateliers pratiques, à la veillée et à la soirée.
 
Il existe trois catégories de participants:
 
- les cadres actifs
 
-les militants et sympathisants
 
-les jeunes (moins de 25 ans ou sur présentation d'une carte d'étudiant en cours de validité)
 
Les familles sont évidement les bienvenues, une offre leur est proposée et les enfants ne paient plus à partir du 3ème.
 
Il y a quelques postes de volontaires sur place à pourvoir, si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à nous contacter (frais de transports pris en charge).

Vous constaterez que dans tous les cas, La Manif Pour Tous fait un effort financier particulièrement important en proposant des tarifs exceptionnels au vue de la prestation fournie pour permettre au plus grand nombre d'entre vous de venir bronzer intelligemment, alors n'hésitez plus !

CONTACTEZ-NOUS POUR TOUTE INFORMATION OU INSCRIPTION !
 
Dans l'attente de tous vous retrouver à Palavas-les-Flots les 13 et 14 septembre !

GPA EN THAILANDE: LE JUMEAU ATTEIND DE TRISOMIE 21 ABANDONNE PAR SES "PARENTS"

Par Edouard in Figarovox

Abandon d'un enfant trisomique : le vrai visage de la GPA

Publié le 04/08/2014  

FIGAROVOX/TRIBUNE - L'abandon d'un enfant trisomique à l'issue d'un contrat de mère porteuse a suscité l'émoi du monde entier. Pour Jean-Marie Le Méné le rejet de cet enfant handicapé fait VOLER en éclats le mythe d'une GPA éthique.

Comment la naissance d'un enfant trisomique ruine la GPA

L'affaire de la GPA, dans laquelle un couple australien s'est emparé de l'enfant sain et a rejeté son jumeau trisomique qu'il a abandonné à la mère porteuse thaïlandaise, suscite des commentaires plutôt embarrassés. On comprend pourquoi. 

Le mythe de la GPA vient d'être pulvérisé en plein VOL.

D'un coup de baguette magique, la GPA quitte les strass et les paillettes qui la présentaient en bonne fée pourvoyeuse de Bébés-Cadum pour gentils couples en mal d'enfants. Voilà que «le-couple-à-qui-nul-ne-saurait-imposer-une-souffrance» se transforme en client-roi parfaitement odieux qui bouffe ce qui lui plait et laisse le reste sur le bord de l'assiette. Voilà que le refus par la mère porteuse de l'avortement du jumeau handicapé devient un acte de résistance. Voilà que l'enfant trisomique devient une victime symbolique qui déclenche un élan international de générosité et le rend bénéficiaire - pour l'aider à vivre - d'une somme dix fois supérieure à celle promise à sa mère infortunée.

Bref, c'est l'horreur pour les promoteurs de la GPA qui sont pris à contre-pied. Les stéréotypes se retournent, la logique de la GPA s'inverse, Pierre Bergé peut se remettre à la couture.

CHRISTIANE TAUBIRA JUSTIFIE LA REGULARISATION D'ENFANTS DE MERES PORTEUSES

Par Edouard

Tous nés d’un homme et d’une femme

Paris, le 29 juillet 2014

 COMMUNIQUE DE PRESSE

Christiane Taubira favorable à l’esclavage des femmes ?

Incompétence ou mensonge ?

La garde des sceaux a justifié ce matin au micro de France Inter la régularisation en France d’enfants nés de mères porteuses à l’étranger en indiquant que ces enfants seraient « anonymes ou apatrides », ce qui est faux.


Auteure d’une loi en 2001 « tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité », Christiane Taubira ouvre pourtant la porte à une nouvelle forme d’esclavage : celle des mères porteuses, le plus souvent issues des pays du Sud et payée une misère pour mettre au monde un enfant qu’elles doivent abandonner à leur donneur d’ordre.

Régulariser des enfants issus de GPA (Grossesse Par Autrui, c’est à dire par une mère porteuse) réalisée à l’étranger revient à autoriser « de fait » la GPA en France. Car, avec cette reconnaissance, il suffit d’aller à l’étranger et de revenir ensuite en France avec l’enfant, arraché à sa mère dès sa naissance « La GPA est interdite en France. Il convient de faire respecter cette interdiction en dissuadant, donc en évitant de rendre possible voire facile son contournement » selon Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « Si des Français bravent cet interdit à l’étranger dans un pays où cette forme d’esclavage est autorisée, ils doivent en tirer les conséquences et rester vivre dans ce pays. Si la GPA est prouvée, ils pourraient même être déchus de leur nationalité française au nom d’une attaque grave à l’encontre de l’indisponibilité du corps humain » poursuit-elle. Mais en aucun cas, ils ne doivent pouvoir faire reconnaître « leur » enfant. Le code civil interdisant la GPA, la « filiation » issue de GPA ne peut être reconnue.